Healable Supramolecular Polymers as Organic Metals

04 novembre 2014

© Nicolas Giuseppone

L'équipe SAMS (Synthèse et Auto-assemblage Moléculaires et Supramoléculaires) de l'Institut Charles Sadron (CNRS) vient de montrer que les polymères supramoléculaires conducteurs à base de triarylamines, récemment découverts par l'équipe, peuvent être déclinés dans une version de gels hautement conducteurs. Ces gels combinent pour la première fois des propriétés d’auto-réparation avec une conductivité métallique. La raison physique de cette conductivité exceptionnelle est  démontrée par la formation de « polarons supramoléculaires ». L'équipe a montré enfin que ces fibres peuvent être auto-construites directement entre des électrodes classiques à base d’ITO sur plusieurs microns.

Ces travaux sont publiés dans la revue J. Am. Chem. Soc.

Ce projet a bénéficié du soutien financier du Labex Chimie des Systèmes Complexes.

 

Référence

J. J. Armao et al.
Healable Supramolecular Polymers as Organic Metals.
Journal of the American Chemical Society 136, 11382-11388 (2014) ; DOI: 10.1021/ja5044006

Contact:  Nicolas Giuseppone (giuseppone@unistra.fr)