Une molécule géante contre le virus Ebola ?

10 November 2015

© Jean-François Nierengarten

Une équipe internationale de chimistes a développé une méthode ultra-rapide pour réaliser la synthèse de molécules ramifiées géantes, dotées d'une activité antivirale. En effet, ces méga-molécules inhibent très efficacement l'entrée du virus Ebola dans des cellules en culture : leurs très nombreux bras (jusqu'à 120) portent des sucres qui se lient fortement au récepteur utilisé comme porte d'entrée par le virus. Ces travaux, financés en partie par la Fondation FRC et le Labex Chimie des Systèmes Complexes, et réalisés par l'équipe de Jean-François Nierengarten, en collaboration avec des collègues belges et espagnols, ont été publiés le 9 novembre 2015 dans la revue Nature Chemistry.

Plus d'information sur le site du CNRS.

Référence

Synthesis of giant globular multivalent glycofullerenes as potent inhibitors in a model of Ebola virus infection
Antonio Muñoz, David Sigwal, Beatriz M. Illescas, Joanna Luczkowiak, Laura Rodríguez, Iwona Nierengarten, Michel Holler, Jean-Serge Remy, Kevin Buffet, Stéphane P. Vincent, Javier Rojo, Rafael Delgado, Jean-François Nierengarten et Nazario Martín. 
Nature Chemistry
, 9 novembre 2015 ; DOI : 10.1038/nchem.2387