La microscopie à effet tunnel lève le voile sur la chimie covalente dynamique de diimines à l’interface solide–liquide

17 September 2014

© Paolo Samori

Des chercheurs du Laboratoire de Nanochimie et du Laboratoire de Chimie Supramoléculaire de l'Institut de Science et d'Ingénierie Supramoléculaires (CNRS / Université de Strasbourg) ont réussi à visualiser à l'échelle sub-moléculaire la formation et l'interconversion de diimines aliphatiques sur une surface de graphite grâce à la microscopie à effet tunnel. Cette approche modulaire permet l'assemblage réversible et contrôlé de nanostructures moléculaires covalentes, ouvrant ainsi de nouvelles perspectives pour la fabrication de matériaux multi-composants fonctionnels. Ces travaux sont parus dans la revue Nature Chemistry.

 

Ce projet a bénéficié du soutien financier du Labex Chimie des Systèmes Complexes.

En savoir plus

Référence

Artur Ciesielski, Mohamed El Garah, Sébastien Haar, Petr Kovaříček, Jean-Marie Lehn et Paolo Samorì
Dynamic covalent chemistry of bis-imines at the solid-liquid interface monitored by scanning tunnelling microscopy
Nature Chem., 14 septembre 2014 ; DOI : 10.1038/nchem.2057