Contexte scientifique

Un réseau d'excellence sur le site strasbourgeois

A Strasbourg, la chimie a toujours été un atout majeur permettant à l’Université d’assoir sa réputation d’excellence à la fois au niveau de la recherche fondamentale que de l’enseignement.

En 2013, le classement de Shanghai a classé Strasbourg 16ème université mondiale dans le domaine de la chimie, en étant la seule entité française à se situer dans les 100 premières places. La chimie strasbourgeoise est également caractérisée par son grand nombre de contrats et de subventions, son effort dans le transfert de technologies (divers brevets, start-ups et liens avec l’industrie) et son attractivité internationale (50% des doctorants viennent de l’étranger).

La chimie des systèmes complexes

Historiquement, Jean-Marie Lehn, lauréat du prix Nobel de chimie est l’un des pionniers de ce domaine de la recherche qu’il a appelé « la chimie supramoléculaire ». Il est également à l’origine du LabEx Chimie des Systèmes Complexes.

La chimie supramoléculaire devrait permettre le développement des systèmes plus complexes avec de nouvelles fonctions au cours du 21e siècle. Ce changement d'orientation de la structure à la fonction sera réalisé par l'intégration d’entités moléculaires incorporant de l'information, capables d'exprimer une propriété et l'exécution d'une tâche bien définie résultant de leur intégration dans des architectures complexes. Ceci est au cœur du projet de chimie des systèmes complexes. Elle ouvre la voie vers une chimie adaptative et évolutive et, finalement, à la chimie des systèmes ou de la chimie de la matière complexe, en s'appuyant sur le transfert de produits chimiques ou informations physiques stockées à niveau de la molécule à une fonction au niveau du système. La chimie sera ainsi développée en tant que science de l'information: l'information moléculaire, les instructions de codage et la capacité de programmer des systèmes chimiques, seront exploitées afin de gagner progressivement le contrôle de l'organisation de la matière dans l’espace (structurel) et le temps (dynamique).

La réalisation de ces concepts aboutira à des applications dans des domaines d'intérêt significatif tels que les matériaux multifonctionnels, stockage de l’information, stockage d'énergie, la thérapeutique et la chimie verte. La chimie des systèmes complexes devrait amener de profondes avancées technologiques qui pourraient transformer les industries chimiques et pharmaceutiques traditionnelles en apportant une valeur ajoutée considérable aux produits et aux méthodes de production, conduisant ainsi à de nouveaux matériaux, médicaments et dispositifs ayant des tâches complexes et spécifiques.